26_7_2005_Spain

demonstration d'ALVARO MONTES en Espagne, la photo provient du site : www.dailytimes.com

Le REJON D'OR 2006 "est déclaré desierto!" Voila l'annonce faite à la fin de la traditionnelle corrida du REJON D'OR, qui s'est déroulé hier dans les arènes de MEJANNES sur la propriété de PAUL RICARD. Et pour cause, le spectacle qui venait de s'offrir aux spectateurs était désolant! Cela commence par un changement de ganaderia dont on ne connait pas la cause. En effet, à notre grande surprise les CHARRO DE LLEN, initialement prévus sont remplacés par la ganaderia CLEMARES DE PEREZ TABERNERO, originaire de Salamanca, sans doute les cousins de la ganaderia combattue aux Saintes-Marie de la MER. Le lot de toros que l'on verra défiler est bizarre de présentation, les toros sont distraidos, viciosos même. Soit ils ne chargent pas, soit ils démarrent en fusée sans que rien, ni personne ne puisse les arreter. Ils sont purement et simplement impraticables  pour les trois volontaires, mais infortunés rejoneadores.Mais le sommet de la honte n'est pas encore évoqué, les 5 toros de PEREZ TABERNERO, on souffert du même problème, en fin de lidia nous avons pu observer le toros qui se mettait à claudiquer d'une patte ou de deux, pour nous  appercevoir ensuite que du sang s'écoulait de son sabot, pour enfin voir le sabot tomber purement et simplement rendant la charge du bicho, impossible. De ce fait les rejoneadores ont du abréger leur lidia et tuer le toro.Ce phénomène s'est produit avec les cinqs toros de PEREZ TABERNERO et le plus fort c'est qu'il s'est également produit avec le sobrero de la ganaderia FANO. SCANDALEUX!!!!! Pourquoi ce phénomène un manque de calcium, une mauvaise alimentation, pourquoi la ganaderia changée au dernier moment, cela ressemble beaucoup à "magouille et compagnie", et cela est fortement déplaisant que MEJANNES, donne cette impression!! Pour ce qui est des rejoneadores, ils ont fait ce qu'ils ont pu, compte tenue des circonstances, je ne vous donnerai qu'un bref commentaire de leurs prestation, l'essentiel vous le connaissez.

RUY FERNANDES : (Bleu marine et dorure avec fleurs vertes trage portugues). Salut au centre-Vuelta

ANDY CARTAGENA : (Sable trage andalou). Salut au tiers-Aplausos

ALVARO MONTES : (Gris souris trage andalou).Vuelta- Vuelta.

FERNANDES, hérite du premier boiteux de la course, un toro aux charges incertaines et violentes, apres deux réjons de castigas bien plantés, il nous offre un combat volontaire, mais altéré par les mauvaises charges du toro qui bouscoule violamment sa monture et blesse son deuxième cheval à la fesse. Aprés vient la scène du sabot et un rejon vite espédié. Son second toro semble d'avance souffrir de sa boiterie, alors on le change pour un exemplaire de FANO, qui lui est plus coopératif dans la charge, FERNANDES se laisse aller à de beaux gestes on peu même noter un progression chez lui, des gestes plus surs, chez ce garçon qui est un faux débutant. Les quiebros sont saisissants, mais le rejon de muerte est laborieux, trois coups de descabello viendront conclure, là aussi un autre épisode de sabots.

CARTAGENA,  plus en forme qu'à ISTRES, est lui aussi trés volontaire, mais le vice de son premier adversaire et son manque de charge ne permettront pas grand chose. Son deuxième adversaire est de la même trempe et ANDY le torée avec la fougue et l'envie de celui qui sait que son toro va vite s'éteindre,des belles suertes ravieront un public qui s'ennuie ferme.

MONTES, le triomphateur du CENTAURE D'OR 2004 aux SAINTES MARIE DE LA MER, entame son premier toro avec la garocha, comme dans les campos, c'est une habitude qu'il a coutume d'exprimer et l'exercice est attrayant, l'orsqu'il est effectué par le chico de JEREZ DE LA FRONTERA. Le premier combat de MONTES est de loin le plus pointu sur le plan technique, tant dans les suertes, que dans le travail de lidia. MONTES arrive a inventer une charge à son adversaire, des quiebros aux rasoirs, une maitrise totale de la cavalerie. La fin, vous la connaissez, déception pour MONTES. A son deuxième adversaire, MONTES a envie mais il est fatigué, l'aprés-midi fut décevante et le public ne l'encourage pas beaucoup. De plus, son toro est une "carne " disons-le, j'escuserai donc ainsi les maladresses de MONTES.